Promoteur immobilier

Comment négocier avec un promoteur immobilier ?

Pour vendre un terrain nu, ou un terrain sur lequel vous avez déjà construit une maison, un immeuble, ou un entrepôt, il est plus judicieux de le confier à un professionnel, à savoir un promoteur immobilier, même si vous pouvez le vendre vous-même. Justement, négocier avec un professionnel de l’immobilier nous laisse souvent perplexe, de sorte que nous ne disposons pas des mêmes connaissances et expertises qu’eux. Voici ce que vous devez savoir avant de négocier avec un promoteur immobilier.

Connaître les bases pour mieux négocier avec un promoteur immobilier

En tant que simple vendeur, vous n’avez pas suivi des formations professionnelles ni de cursus spécialisés dans le domaine de l’immobilier pour comprendre tous les rouages du métier. Cependant, si vous voulez entamer les négociations avec cet expert, il faut d’abord que vous vous renseigniez sur quelles théories ou méthode il se base pour fixer le prix de votre terrain. Comme cela, vous pouvez parler le même langage que votre promoteur.

Sachez que pour mettre un prix sur un terrain, quel qu’il soit, le promoteur utilise la méthode du compte à rebours. Pour ce faire, à partir du chiffre d’affaires qu’il prévoit pour son projet immobilier, et à partir des résultats des calculs qu’il a réalisés sur les différentes charges financières et techniques, ainsi que sa marge de manœuvre, il va pouvoir déterminer la valeur de votre terrain en réalisant une soustraction entre ces deux fonctions.

Pour connaître le montant approximatif de son chiffre d’affaires, il se réfère à la surface du plancher (SP). Il s’agit du nombre de m² constructibles d’après le plan local d’urbanisme (PLU) émis par la commune. Aussi, sachez que plus la SP est importante, plus le prix de votre terrain sera élevé. Ainsi, c’est en partant du PLU établi par votre commune que le promoteur va évaluer la valeur de votre bien.

En tenant compte de toutes ces informations, vous pouvez facilement négocier avec le promoteur.

Négocier sur deux fronts

Pour espérer obtenir une augmentation de prix pour votre terrain, vous devez aborder la négociation avec le promoteur avant même que la municipalité n’ait validé le projet. Ensuite, vous pouvez poursuivre les négociations durant la mise en place des conditions suspensives. De ce fait, à travers les termes de ces conditions de suspensions, vous pouvez sécuriser le prix de la vente et les délais réglementaires que vous avez fixés pour finaliser l’opération.

Les conditions suspensives concernent aussi bien le propriétaire que le promoteur. D’une manière générale, les termes se concentrent sur la protection des intérêts des deux parties. De ce fait, pour sa sécurité juridique, le promoteur immobilier a le droit de renoncer à l’achat de l’immobilier, s’il s’avère que le terrain est inconstructible, ou que la surface du plancher a connu une réduction alors que le prix du terrain n’a pas suivi cette tendance. Grâce à la promesse de vente unilatérale, le promoteur est protégé de tout risque.

Quant à vous (vendeur), vous pourrez toucher l’indemnité d’immobilisation, si le vendeur désiste pour procéder à l’achat de votre terrain suite à des raisons valables et concrètes. C’est un dédommagement que le promoteur doit vous verser pour avoir pris l’exclusivité de votre bien durant des mois.