Diagnostiqueur immobilier

Comment devenir un diagnostiqueur immobilier ?

Les services d’un diagnostiqueur immobilier sont actuellement incontournables si l’on veut procéder à une transaction immobilière. Pour ce faire, sachez que les observations et les inspections réalisées par un diagnostiqueur sont prévues par la loi. Tout propriétaire est donc tenu de faire diagnostiquer son bien par un professionnel. Si vous aspirez à devenir un diagnostiqueur immobilier, ci-après les démarches qu’il faudrait suivre.

Généralité sur le métier d’un diagnostiqueur immobilier

Un diagnostiqueur a pour mission principale de faire respecter les normes et les règlements émis par la loi, sur le plan immobilier. Ces réglementations ont pour but de protéger les éventuels occupants, de sécuriser les biens, ainsi que de préserver l’environnement.

Sachez que ces normes sont en constante évolution, c’est pourquoi le diagnostiqueur doit être à l’affût des nouveaux décrets pour qu’il puisse mettre à jour ses démarches dans l’accomplissement de son métier. De même, il est de son devoir d’informer ses clients sur les changements, pour que ces derniers puissent réajuster leurs transactions, d’une manière à agir en fonction du respect des règlements.

Le métier d’un diagnostiqueur immobilier est régi par l’article L271-4 du Code de la Construction et de l’Habilitation, stipulant que pour la vente de tout ou partie d’un immeuble, le dossier de diagnostic technique doit être en attache à la promesse de vente, si cela a eu lieu. Dans le cas contraire, le dossier doit être annexé à l’acte de vente. Faire appel à un diagnostiqueur est donc obligatoire pour votre transaction immobilière.

Suivre des formations pour devenir un diagnostiqueur immobilier

Il va de soi que pour être certifié diagnostiqueur immobilier, vous devez avoir une certaine connaissance du domaine. Pour ce faire, diverses formations sont disponibles pour vous aider à maîtriser ce métier. Avec un bac+2 en bâtiment, ou avec 3 années d’expérience professionnelle dans le secteur des techniques du bâtiment, vous pouvez suivre une formation courte de 32 jours pour renforcer vos compétences. Par la suite, vous pourrez travailler en tant que diagnostiqueur immobilier.

Les modules compris dans cette formation sont : diagnostic amiante (durée 4 jours), plomb (durée 2 jours), termites (durée 3 jours), gaz (durée 4 jours), électricité (5 jours), la formation diagnostic de performance énergétique (5 jours). Avec ces modules, la certification est obligatoire. Ajoutés à ceux-là, vous avez la formation loi Carrez (durée une journée), la formation terrain (durée 4 jours) et le passage de certification (4jours) ; au total, la durée de formation est de 32 jours, comme nous l’avons mentionné un peu plus haut.

Autres formations pour aller encore plus loin

Si vous voulez approfondir vos connaissances sur le domaine, ou tout simplement, si vous voulez obtenir le titre de professionnel de Niveau III en Diagnostic Technique du Bâtiment, il existe d’autres formations par lesquelles vous devrez passer, en plus de la formation courte de 32 jours, pour vous aider à atteindre votre objectif.

On peut citer par-là : la formation Bases Techniques du bâtiment, la formation amiante Sous-section 4, la rédaction d’un mémoire sur la profession de diagnostiqueur immobilier suivie d’une soutenance, et enfin il y a la formation concentrée sur le titre professionnel Niveau III « Diagnostic technique du bâtiment ».

Comment acquérir la certification diagnostiqueur immobilier ?

Seul un certificateur qui a reçu une accréditation du Comité français d’accréditation (COFRAC) est compétent pour délivrer le certificat à un diagnostiqueur immobilier. Ainsi, pour être titulaire du fameux certificat, il faut faire appel aux services d’un agent certificateur issu d’un des organismes de certifications accrédités pour qu’il vous remette le vôtre. Justement, 13 organismes de certification sont présents en France, tous chargés de délivrer des certificats aux demandeurs.